C-sonore operation du scrs en cour

C-SONORE

Sauter à la navigationSauter à la recherche

C-SONORE est une enquête de l’Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur une série d’« actes terroristes »; l’explosion d’un pylône d’Hydro-Québec en Estrie en 2004, de la voiture du porte-parole de l’Institut canadien du pétrole, en 2006 et d’un centre de recrutement militaire de Trois-Rivières en 2010. La Sureté du Québec (SQ)1 et le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) participent à l’enquête.

L’enquête, en cours depuis 20042, cible principalement l’Initiative de résistance internationaliste (IRI) et, par association, l’Association générale des étudiantes et étudiants du Collège Lionel-Groulx (AGEECLG), le Parti communiste révolutionnaire du Canada3. Aucune mise en accusation ne fut effectuée depuis le début de l’enquête, des perquisitions ont eu lieu à Sainte-Thérèse, Montréal, Ville de Saguenay et Saint-Hubert4.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Santerre et William Leclerc, « Deux ans sur écoute », La Presse , 25 juin 2014
  2. (en) Nora T. Lamontagne et Justin Ling, « Inside Canada’s Five-Year-Long Anti-Terror Investigation of a Group of Quebec Communists », Vice , 19 mars 2015 [lire en ligne [archive] (page consultée le 21 mars 2015)]
  3. David Santerre, « Des étudiants du Collège Lionel-Groulx soupçonnés de terrorisme », La Presse , 25 juin 2014 [lire en ligne [archive] (page consultée le 21 mars 2015)]
  4. Valérie Maynard, « Perquisition des locaux de l’association étudiante du Collège Lionel-Groulx: la GRC poursuit son enquête », La Presse , 27 juin 2014 [lire en ligne [archive] (page consultée le 21 mars 2015)]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

https://pastebin.com/BSUapHWY

https://pastebin.com/u/joob